#54 - Le MAIRE de Carrières-sous-Poissy recule face à la pression du COLLECTIF !!!

Publié le par Collectif ZAC BdS

 

Le MAIRE de Carrières-sous-Poissy, Eddie AIT, recule face à la pression du COLLECTIF ZAC des BORDS de SEINE !!!

Bien qu’il ait rejeté le Recours Gracieux du Collectif et de 23 habitants, il demande à Bouygues Immobilier de revoir le projet « en adéquation avec Ses – pardon lapsus ! Les - ambitions municipales. Il aurait été si simple de nous le faire savoir également le 30 décembre en joignant à son refus sa demande faite à Bouygues.

Que nenni ! Souhait de garder la face, pédalage rétroactif médiatique à l’aube des prochains Vœux publics ce 13 janvier, nouveau leurre de communication envers le Collectif, seul représentant des riverains de la ZAC ? Gagner du temps pour nous mettre hors délai pour notre recours contentieux ?

Pas d’inquiétude, nous sommes déjà prêts car la confiance n’est plus de mise au regard de la façon de considérer les riverains de la ZAC.

Nous nous rapprochons immédiatement de Bouygues Immobilier encore une fois propriétaire des terrains, détenteur du permis de construire actuel et futur ainsi que financeur du programme. La Satisfaction des clients de Bouygues, présents et futurs, dépasse sans aucun doute les échéances politiques de 2014 et devra se traduire inévitablement par :

•    la suppression de la Tour de 9 étages ;
•    une refonte du programme en adéquation avec les hauteurs existantes, souhait légitime des riverains et non pas de la majorité municipale qui, elle, n’y réside pas !
•    une modification des flux routiers et des stationnements supplémentaires de proximité en amont et aval de la ZAC.

Bien-sûr, nous ne manquerons pas de revenir vers vous, très rapidement et dans le détail, pour rétablir toutes les vérités sur le contenu des multiples parutions faites depuis le 4 janvier 2012 par le Maire et sa majorité municipale (Courrier des Yvelines, Site Internet de la Ville, etc.).

Force est de constater que l’édile a transmis à la presse tout son programme de communication sans pour autant avoir pris la peine d’en informer le SEUL COLLECTIF de la ZAC et non pas « un collectif de riverains », nous citons, à minima les riverains. Si nous analysons le temps nécessaire pour boucler un journal type « Courrier des Yvelines », il est clair que le maire a transmis tous ses éléments au plus tard lundi 9 janvier ! Nous sommes le 11, seuls les journaux ou le site nous ont permis d’avoir l’information.

Véritable affront envers les habitants du quartier, de surcroit de l’Association qui les représente !
Depuis le début, ces signes avant-coureurs de mépris doivent alerter les autres quartiers de notre Ville sur la manière dont la « concertation soi-disant régulière » sera faite pour les futurs programmes de la Centralité. Soyez plus que vigilants !

A très bientôt,
Philippe Berton
Président du Collectif

 

pdf-icon

 

 

 

Publié dans ZAC des Bords de Seine

Commenter cet article